Le 11 décembre 1969, André Malraux, « l’ami génial » du général de Gaulle se rend chez ce dernier à la Boisserie, à Colombey. Un dialogue stupéfiant, comme seul André Malraux pouvait l’écrire, débute alors… Adapté «Des chênes qu’on abat», dans une langue superbe et émouvante, «Le Crépuscule» retrace l’ultime rencontre entre les deux hommes, et s’achève quelques mois plus tard sur la mort du héros de l’appel du 18 juin. Pour relever le défi de l’interprétation, il fallait deux comédiens d’exception : Philippe Girard et John Arnold, dans une mise en scène inédite.

Le Crépuscule, 2016

Site internet

Photos du spectacle


Dossier de présentation



Catégories : Spectacles

Articles similaires

Spectacles

Préface pour « Le sang des abattoirs » par Stéphanie Muzard Le Moing

Préface pour « Le sang des abattoirs » création Strasbourgeoise de Lionel Courtot. Par Stéphanie Muzard Le Moing, lundi 4 avril 2011 C’est quand même chouette une société de liens…non ? Longue vie à ton œuvre, Lionel ! Lire la suite…

Spectacles

Création printemps 2018 : Le Vent de Mai

Une chronique des années 60… 1962, dans un pensionnat français : l’arrivée de Clara, juive Pied Noir, va bouleverser l’année du bachot de trois amies de longue date, Clémence, Marie, et Babette. Passée la méfiance Lire la suite…

Spectacles

Babel l’héritage

La fabuleuse histoire d’un mythe universel À cette époque, tous les hommes possédaient la même langue et la même culture. Dans ce monde où les projets les plus fous semblent réalisables, Nemrod, roi de Babylone, Lire la suite…